Rôles des débatteurs

Premier ministre

  Le rôle du premier ministre est tout d’abord de présenter la proposition du gouvernement. Cette présentation devrait généralement inclure une courte mise en contexte afin de motiver la tenue du débat de la proposition. Cette mise en contexte devrait contenir toutes les informations qui joueront un rôle important dans l’argumentation du gouvernement. Par exemple, si le gouvernement présente une proposition concernant la démarche qu’un certain organisme devrait suivre, il est de la responsabilité du gouvernement de donner une courte description (idéologique, historique, etc.) de l’organisme dont ils vont parler. Lorsque le contexte du débat a été expliqué, le premier ministre se doit de présenter la proposition du gouvernement de façon à ce que l’enjeu du débat ainsi que les normes par rapport auxquelles la pertinence et l’importance des arguments présentés par le gouvernement seront évalués. Il se doit de répondre à ces questions : Où? Quoi? Comment? Quand? Pourquoi?

Ministre de la Couronne 

Le rôle du membre du gouvernement est tout d’abord de terminer l’argumentation constructive du gouvernement. Il présente au début de son discours les derniers arguments constructifs du gouvernement. Cela devrait prendre environ les deux premières minutes de son discours.

Il doit ensuite réfuter les arguments constructifs du membre de l’opposition. Il devra bien sur attaquer les nouvelles normes présentées par le membre de l’opposition. La structure de la réfutation du ministre est similaire à celle du membre de l’opposition. Cette réfutation devrait prendre entre 2 et 3 minutes. Il doit finalement reconstruire l’argumentation du premier ministre.

Reconstruire une argumentation, c’est expliquer comment les contre arguments présentés par le débatteur adverse sont erronés ou non pertinents. Point par point, le ministre doit répondre aux contre arguments de l’opposition face aux arguments apportés par le premier ministre et expliquer pourquoi ces arguments demeurent valables et forts malgré la contre argumentation apportée par l’opposition.

Le ministre termine ensuite sont discours en résumant l’essentiel de celui-ci, ainsi que l’ensemble de l’argumentation constructive du gouvernement

Chef de l’opposition

En tant que dernier orateur de l’opposition, le chef de l’opposition à pour but premier de démontrer définitivement comment l’analyse de l’enjeu du débat de l’opposition est meilleure que celle du gouvernement. Au début de son discours, il doit conclure l’argumentation constructive de l’opposition. Il introduit généralement entre 1 et 3 arguments constructifs. Il est important de noter que pendant les 3 dernières minutes de son discours, il ne peut introduire de nouveaux arguments constructifs, sauf si c’est en réfutation directe à un point présenté par le gouvernement. Il doit ensuite réfuter tous les arguments présentés par le gouvernement et reconstruire ceux présenter par le membre de l’opposition.

Dans la dernière partie de son discours, le chef de l’opposition doit cristalliser le débat. Il doit expliquer quels sont les normes ont été les plus pertinentes dans le débat et quels arguments devraient ultimement faire la différence dans l’évaluation du débat.

Membre de l’opposition

Le rôle du membre de l’opposition est tout d’abord de bien comprendre l’enjeu du débat et l’argumentation du gouvernement durant les 7 minutes du discours d’ouverture du premier ministre.

Au tout début de son discours, le membre de l’opposition a tout d’abord l’opportunité de commenter les normes d’évaluation présentées par le gouvernement ou encore, la clarté de la proposition et de l’enjeu du débat offert par le gouvernement. S’il sent que les normes du gouvernement sont trop limitées, il peut en proposer d’autres ou en rejeter certaines. Par exemple, le membre de l’opposition pourrait démontrer que les normes du gouvernement reposent sur certaines suppositions faites par ce dernier qui s’appliquent mal à l’enjeu du débat. Ultimement, c’est au(x) juge(s) de décider quelles ont été les normes les plus importantes parmi celles présentées.

Le membre de l’opposition doit ensuite présenter 1 ou 2 arguments constructifs expliquant pourquoi la proposition du gouvernement va dans le sens contraire des normes du débat.

Généralement, le membre de l’opposition garde les trois ou quatre dernières minutes de son discours afin d’accomplir le rôle le plus important de l’opposition dans le débat, soit celui de réfuter. Il est extrêmement important que le membre de l’opposition réfute tous les arguments constructifs présentés par le premier ministre. Il doit expliquer comment la logique des arguments du gouvernement est erronée, comment leurs conséquences sont néfastes, etc. Plus il trouvera de failles dans l’argumentation du gouvernement, plus efficace sera son travail et plus difficile sera le travail de son adversaire, le ministre du gouvernement. Le membre de l’opposition se garde généralement un peu de temps afin de résumer l’essentiel de son discours à la fin de celui ci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s